Grâce à son réseau de mesure et à son modèle de prévision, le RNSA annonce chaque année l’arrivée des premiers grains de pollen. Compte tenu des conditions météorologiques depuis le début de l’année, le modèle donne la date du 09 août pour la région lyonnaise. Il s’agit du premier jour où la concentration dans l’air de pollen d’ambroisie à feuilles d’armoise devrait être suffisante pour provoquer un risque d’allergie chez les personnes les plus sensibles.

Ces dates peuvent être avancées de 3 à 4 jours au Sud de Lyon, et retardées de 2 à 3 jours au Nord de Lyon. Le pic principal de pollen interviendra une vingtaine de jours plus tard, soit le 29 août.

Les premiers pollens d’ambroisie sont déjà là depuis quelques jours avec un peu d’avance sur l’an dernier et le risque d’allergie est déjà au niveau moyen dans le nord Isère, la Drôme, l’Ardèche et le Rhône notamment.

Il ne suffit que de quelques grains de pollens pour qu’apparaissent les symptômes d’allergie chez les personnes sensibles : le pollen d’ambroisie est très allergisant ! Si vous ressentez des symptômes, il est important de consulter votre pharmacien ou médecin traitant, ou de suivre votre traitement habituel.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur pollens.fr

Rappel sur la lutte contre les ambroisies :

L’objectif de la lutte contre les ambroisies est d’interrompre leur cycle de développement pour éviter la dispersion de pollen et la production de graines. Il est encore temps de la détruire avant qu’elle n’entre dans sa période de pleine pollinisation.
– Sur ma propriété : je l’arrache et laisse sur place.
– Hors de ma propriété : je signale la zone infestée.
– Hors de ma propriété, sur un terrain public ouvert au public : s’il y a seulement quelques plants, je l’arrache, laisse sur place et signale la zone.

Signalez la présence d’ambroisies sur : www.signalement-ambroisie.fr

Pour en savoir plus sur les ambroisies :

Qu’est-ce que l’ambroisie ?

Où se trouve l’ambroisie ?

Comment lutter contre l’ambroisie ?